(c) Géraldine Alibeu

#11 Convalescence sur les flots

Les voiliers m’ont toujours fascinée. Un rapport au voyage, à l’indépendance, à la liberté, à la découverte... Alors quand je suis sortie de l’hôpital, mon coloc et moi sommes allés flâner sur les quais du centre-ville et nous y avons fait une rencontre surprenante…

Sortant d’une des péniches, une femme vient à notre rencontre :

-    Bonjour, je vois que vous regardez mon bateau. Comment allez-vous ?
-    Heu… bien, merci !
-    Je m’appelle May. Vous m’avez l’air sympathique et vous dégagez une belle énergie. Qu’est-ce que vous faites dans la vie, vous êtes étudiants ?
-    Erik étudie l’informatique et moi, la médecine.
-    La médecine ? Incroyable, le soin, ça me passionne…

EP 11 1

-     Vous êtes pressés ?
-    Non, pas spécialement.
-    Alors, venez vous réchauffer à l’intérieur ! Je vais vous faire visiter le bateau et on prendra un thé, si ça vous dit.
-    Oui, d’accord, pourquoi pas, c’est gentil.

On a découvert un intérieur chaleureux tout en bois, avec un salon central, deux cabines à l’avant et deux cabines à l’arrière. Vaste logement. Ensuite, nous sommes remontés dans le roof donnant sur l’extérieur et y avons bu un thé.
-    Est-ce que vous vous sentez bien sur ma péniche ?
-    Oui, c’est très confortable.

EP 11 2

-    Vous savez, c’est une coïncidence incroyable, que vous soyez passés par là. Je dois m’absenter la semaine prochaine une quinzaine de jours, je retourne en Australie… J’aurais besoin de quelqu’un de confiance qui prendra soin du bateau...
Et s’adressant à moi :
-    ... et toi Honorine, tu m’inspires confiance. J’ai toujours aimé les soignants, l’attention qu’ils portent aux autres. Ça t’intéresse ?

EP 11 3

-    Heu… D’accord !
-    Dans ce cas, viens jeudi prochain à 18h. Les clés seront cachées sous le paillasson. Je ne te demande qu’une chose : d’être présente sur le bateau, rien de plus. Vous pouvez venir tous les deux, si vous le souhaitez. Le bateau est grand…

Une semaine après cette rencontre mystérieuse, je quittai la résidence universitaire et ses barres d’immeubles sinistres pour le « May boat ». Je passai ma convalescence en plein centre-ville de Stockholm au milieu des voiliers, des étoiles, bercée par le clapotis de la mer sur la coque du bateau.

 

par ...